jeudi 19 novembre 2015

10 gestes de la reconnaissance au quotidien

NB : cette première édition des 10 gestes de la reconnaissance au quotidien est obsolète et est remplacée par la 2ème édition.

Le 18 octobre dernier, je vous proposais un schéma et un diaporama sur la reconnaissance au quotidien. 6 gestes étaient mis en avant. Je remercie toutes celles et tous qui ont porté intérêt à mon article.

Au risque de produire un schéma plus compliqué et de dépasser le fameux seuil de 7 qu'il est préférable de ne pas dépasser pour la mémorisation, j'ai voulu ajouter 4 gestes qui m'ont semblé tout aussi importants en terme de reconnaissance.

Voici donc 10 gestes de la reconnaissance au quotidien, sous la forme d'un schéma et d'un diaporama.






Un merci en particulier à Patrick Rosez et sa critique constructive qui m'a amené à ajouter le geste n°9 qui met justement la critique constructive en geste de reconnaissance.

Accès au pense-pas-bête sur la reconnaissance en 10 gestes du quotidien (pdf)

2 commentaires:

  1. Merci à vous Olivier pour ce beau panorama de gestes à la portée de tous au quotidien: petits gestes aux grands effets !
    Je vous proposerai volontiers, en ce qui concerne le point 9, de troquer le "OUI, MAIS" par un "OUI, ET" - de mettre le pied sur l'accélérateur plutôt que sur le frein. Plus exigeant (il faut avoir un proposition çà faire et si la critique est aisée...), mais, me semble-t-il, plus porteur d'une attitude constructive et signe d'une ouverture et d'une volonté de coopération. Cela dit, pratiquer le "oui, et" suppose souvent d'inhiber un "oui, mais" souvent réflexe - plus facile à dire qu'à faire et je ne doute pas que vous puissiez sans mal me prendre en flagrant délit, malgré mes belles intentions et remarques !
    Bien cordialement,
    www.moniquepierson.com

    RépondreSupprimer
  2. Merci Monique pour les différents signes de reconnaissance, dont un spécimen du n°9. Je suis tout à fait d'accord que la formulation "OUI, ET" est à privilégier. Maintenant, en terme de réception, il me semble souhaitable d'accueillir les "OUI, MAIS" de manière bienveillante pour en tirer la double substantifique moëlle : l'apport enrichissant sur le fond et le signe de reconnaissance, ne serait-ce qu'y voir l'intérêt que l'autre porte vous porte.
    Bien cordialement.

    Olivier Hoeffel

    RépondreSupprimer