Société de la Bienveillance

 J'ai démarré en 2019 un travail de modélisation sur la bienveillance, non seulement dans le monde du travail, mais pour toutes les sphères de vie.

En quelques mots voici ce qui m'a conduit à entamer ce travail : en qualité de promoteur de la Qualité de Vie au Travail et notamment avec ma casquette de responsable éditorial de laqvt.fr, site internet d'actualité sur la QVT (site en sommeil actuellement), j'ai pu constater en quoi la santé au travail était mise à mal par de la malveillance, et surtout par une absence ou une insuffisance de bienveillance. Y compris pour les actrices et acteurs de la santé au travail par rapport à eux-mêmes(question d'alignement/congruence). J'ai constaté aussi que le concept de bienveillance est inopérant dans le monde du travail. J'ai décidé de me pencher sur ce sujet. Il m'est vite apparu évident que ce sujet de la bienveillance au travail ne pouvait être traité que dans un cadre plus large incluant les autres sphères de vie (je me suis également appuyé sur le premier travail que j'ai réalisé en 2008 autour des différents sujets que j'aborde depuis régulièrement, et surtout depuis 2011 :  le concept de réseau de sphères pour analyser la Qualité de vie). J'ai peu à peu investi l'idée d'une société de la Bienveillance avec plusieurs aspects de modélisation que je viens partager ici, en m'aidant de 20 mots clés, dont 5 mots clés centraux.

20 mots qui feront l'objet d'un ouvrage sur lequel je suis en train de travailler.

Avant de présenter ces 20 mots, voici un bref constat en deux points sur ce qui ne va pas selon moi avec la bienveillance actuellement dans notre société (sachant que par ailleurs, il y a des choses qui vont bien, et heureusement) :

  1. notre planète, ses richesses, les êtres vivants qui y habitent, notamment les êtres humains souffrent non seulement d'actes malveillants, mais aussi, et c'est tout aussi grave, d'un manque d'attention et d'actes bienveillants, souvent par manque de temps, avec dilktat de l'urgence et du toujours plus, plus vite, plus grand, plus haut et le mot "Excellence" à toutes les sauces. Un constat qui m'a fait considérer 3 segments de bienveillance : la malveillance, l'absence de bienveillance et la bienveillance ; les deux premiers étant délétères. C'est ce qui fait l'objet du premier mot "Echelle", le point d'entrée du cheminement en 20 mots
  2. l'idée de bienveillance est largement inopérante dans la plupart des sphères de vie, et en premier lieu dans le monde du travail qui a été le point de départ de mon travail. Le mot est à la fois fourre-tout, assimilé à complaisance, miroir aux alouettes, une valeur qui n'est qu'affichage. On en arrive même à la débaptiser pour revenir à son essence (c'est ce qu'a fait Patrick Tudoret dans son livre "Petit traité de bénévolence" que je conseille vivement). Ma démarche est plutôt de (re)donner de la substance et ses lettres de noblesse à la bienveillance

Je vous propose maintenant de prendre connaissance de ma modélisation d'une société de la bienveillance, de deux manières possibles :

  • un diaporama commenté (durée 12mn22) dans lequel je balaye très rapidement chacun des 20 mots. J'ai sous-titré la vidéo à l'attention des personnes malentendantes (il faut activer les sous-titres dans la vidéo Youtube).
  • un accès sur l'image interactive ci-dessous où chaque mot clé est aussi rapidement décrit (même contenu que le diaporama précédent, mais avec une vidéo par diapositive), ce qui permet d'aller papillonner à loisir.


Je liste maintenant divers articles que j'ai rédigés à propos de la bienveillance sur ce blog et sur laqvt.fr :

N'hésitez pas à revenir vers moi si vous portez un intérêt particulier à ce travail de modélisation et si vous souhaitez explorer des territoires de la bienveillance en vous inspirant de tout ou partie des éléments de modélisation.

Je termine par un Slam que j'ai publié en août 2019 intitulé "Le Slam de la BienVeillance" :


2 commentaires:

  1. Sacré gaillard ! "tu" ne cesse de m'étonner.Texte riche de sens, de prise de conscience s'il en est besoin, et d'espoir magnifiquement dosé, sans leçon, juste un partage positif.
    La bienveillance, voilà un mot qui je l'espère va raisonne de plus en plus dans nos vies, particulièrement en ce moment. Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Isabelle pour ton geste de reconnaissance. C'est vrai que tu as pointé un enjeu d'importance : comment ne pas rester dans le ressentiment face au manque de bienveillance, éventuellement dans l'impuissance, la désolation, la frustration.
      Et s'il faut de la lucidité, de la vérité, il faut tout autant diffuser de l'espoir, des bases de sens, des outils pour pratiquer et des témoignages de pratique. Tout un programme !

      Supprimer