vendredi 20 mars 2015

Ce vendredi 20 mars 2015 : journée internationale du bonheur

Le 20 mars a été institué journée internationale du bonheur par l'ONU dans une résolution du 28 juin 2012.

Ce vendredi 20 mars 2015, il s'agit de la 3ème édition.

Peut-on dire que cette édition est "light" ?

C'est un peu mon avis :
  • l'Onu met cette édition sous le signe de la chanson : "Quelle est votre chanson préférée sur le bonheur ?"
  • La France, aussi bien au niveau de ses institutions que des ONG ne s'est pas saisie de cette date

Maintenant, il reste les citoyens pour s'en saisir. Comment ?
Fêter le bonheur, en parler autour de soi et agir chacun.e et ensemble pour le cultiver.

Parler du bonheur est déjà un défi en soi. Pourquoi ? Je vous renvoie à mon article "Et si on parlait du bonheur ?"

Cela fait plusieurs jours que les médias relaient l'information de l'éclipse solaire, tout le monde considérant que bien entendu le ciel serait clément.
Et pourtant, il lui arrive au ciel de voiler le soleil.

Ne serait-ce pas une métaphore sur le bonheur et la vie ?

Le bonheur, c'est aussi la capacité de voir les choses positives de la vie, malgré (avec) les contrariétés.
Alors probablement qu'aujourd'hui l'éclipse du soleil ne sera pas visible comme on l'aurait voulu. Et pourquoi ne pas transformer un moment de déception en moment de partage sur le bonheur ?

Heureuse journée à vous.


dimanche 15 mars 2015

vendredi 13 mars 2015

Et si on parlait du "bonheur" ?

Incontestablement, il existe plusieurs façons de réagir à cette invitation.
En voici quelques-unes, de manière non exhaustive.

D'abord des réactions négatives ou défensives :


Ces réactions mettent en évidence la difficulté de pouvoir parler sereinement de la question du bonheur en France car le mot est fortement connoté, et ceci pour des raisons diverses.

Et puis tout de même (ouf !), des réactions positives ou ouvertes.
Vous retrouverez pour chacune des réactions négatives ou défensives, une alternative plus positive qui permet d'échanger sur le bonheur :




Vous voulez parler "bonheur" ? Commencez par en parler avec celles et ceux qui seront dans une posture d'ouverture. Espérons que notre culture du bonheur en France évoluera dans les années à venir et que par un phénomène de contagion nous pourrons abordé cette question sérieuse et joyeuse de manière sérieuse et joyeuse dans une approche gagnant-gagnant et dans la co construction en prenant conscience d'une idée et d'une réalité de base : l'interdépendance.


Vendredi 20 mars 2015, 3ème édition de la journée internationale du bonheur

L'ONU a décidé dans une résolution du 28 juin 2012 d'instituer le 20 mars comme Journée internationale du bonheur.



Elle invite les Etats, les organisations non gouvernementales et nous autres habitants de cette terre à fêter ce jour (heureux, forcément) et à sensibiliser sur l'importance "d'envisager la croissance économique dans une optique plus large, plus équitable et plus équilibrée, qui favorise le développement durable, l’élimination de la pauvreté, ainsi que le bonheur et le bien-être de tous les peuples"

Les États Membres, les organismes des Nations Unies et les autres organisations internationales et régionales ainsi que la société civile, y compris les organisations non gouvernementales et les particuliers, sont invités à célébrer comme il se doit la Journée internationale du bonheur, notamment dans le cadre d’initiatives éducatives et d’activités de sensibilisation.

J'ai créé pour cette occasion une page Facebook :
20 mars 2015, 3e édition de la journée internationale du bonheur

dimanche 1 mars 2015

Christophe Dejours dans une vision plus optimiste du travail

Christophe Dejours, psychiatre, psychanalyste, professeur titulaire de la chaire de psychanalyse-santé-travail au CNAM et directeur du laboratoire de psychologie du travail et de l'action donne dans son nouveau livre "Le choix, souffrir au travail n'est pas une fatalité" une vision du travail plus positive qu'il ne l'avait fait dans ses précédents livres (le plus connu étant "Souffrance au travail").

Il présente des modèles alternatifs qui font leur preuve. L'ingrédient : la coopération.

Lien vers un article sur les inrocks.com 

Je pense que nous sommes à un tournant de la vision du travail avec, depuis 2012 l'orientation Qualité de Vie au Travail prise par les partenaires sociaux et l'Anact en contre-proposition de l'approche RPS, et l'idée du bonheur au travail qui a fait beaucoup de bruit médiatique ces jours derniers avec le documentaire "Le bonheur au travail" diffusé le 24 février sur Arte.

Cela me rappelle le mouvement qui a eu lieu fin des années 90 aux USA avec la naissance du mouvement de la psychologie positive qui avait décidé de comprendre, valoriser et cultiver le bien-être psychologique alors qu'avant la plupart des écoles de psychologie s'intéressaient à la souffrance et comment y faire face.
Ce qui ne veut pas dire bien entendu nier la souffrance au travail ni les modèles délétères.

Mais étudier, valoriser, promouvoir et faciliter le déploiement de modèles alternatifs qui sont de meilleurs terreaux pour la culture du bonheur au travail et de la Qualité de Vie au Travail, avec des bénéfices sociétaux semble devenir un mouvement plus fort.

Avoir un terreau plus favorable, c'est une chose; le cultiver, c'en est une autre et il est important de combiner les deux.

Je vous suggère de vous abonner au site laqvt.fr (1), site d'actualité sur la QVT, ou de venir le visiter de temps en temps. Il va dans le sens évoqué dans mon présent message depuis juin 2011 et vous trouverez de la matière en terme de QVT - et ce avec une vision plus panoramique que dans l'Accord sur la QVT et l'Egalité Professionel du 19 juin 2013. Nous traitons aussi du sujet du bonheur au travail. (1) je suis responsable éditorial de ce site et nous le faisons vivre en action sociétale avec une partie de l'équipe Novéquilibres à laquelle j'appartiens