dimanche 4 février 2018

La Bienveillance, chalet pour la Confiance

J'ai eu l'occasion de constater par moi-même et en discutant sur le sujet avec autrui que la bienveillance est un mot fourre-tout qu'on a tendance à afficher de ci de là sans forcément bien en comprendre les enjeux et sans s'entendre sur les comportements attendus et la façon de l'assurer.

Je reviendrai bientôt sur ce sujet avec le fruit d'une modélisation sur laquelle je travaille.

Dans ce premier article sur le sujet, je veux faire le lien entre bienveillance et confiance, mettant ainsi en évidence un premier enjeu de la bienveillance.

La confiance en autrui nécessite un lâcher prise. Ce lâcher prise nécessite un environnement favorable. Un peu comme un endroit à l'entrée duquel on déposerait ses armes défensives parce qu'on saurait que tout le monde ayant aussi déposé les leurs, on pourrait y entrer sans risque. Ce qui nécessite un minimum de confiance dans le fait que les autres personnes aient vraiment joué le jeu et n'aient pas conservé sur elles cachée une arme.

Cet environnement favorable est la bienveillance. Comme un chalet douillet, chaleureux et accueillant dans lequel la confiance va pouvoir naître, se cultiver, prendre de l'ampleur, diffuser, ... Un endroit  où l'on se sent protégé mais qui n'est pas refermé sur lui-même. Au contraire, il est ouvert, mais selon des règles sur lesquelles on ne veut pas transiger pour conserver à cet environnement toutes ses qualités.


Un chalet qu'il a fallu construire à partir de plans. Un chalet qui a été construit par quelques personnes et dont l'entretien est assurée par les personnes hébergées.
La bienveillance est un ouvrage en soi et il faut s'y atteler. Elle ne naît pas d'un coup de baguette magique.
Il est tellement facile de ne pas être dans la bienveillance dans les propos qu'on tient. Il y a des mots, des phrases toutes faites qui sortent sans même qu'on prenne conscience de la portée qu'ils peuvent avoir. Je renvoie à mon article sur laqvt.fr Vous avez dit « Bienveillance » ?
J'imagine qu'en lisant cet article que vous conviendrez que les exemples de phrases que je donne sont destructeurs en matière de confiance en soi, d'estime de soi.

Il n'est pas la même chose de brandir le mot "bienveillance" comme on planterait un panneau dans le sol avec la photo du chalet collée dessus, dans le froid, le vent, les bourrasques de neige ou de concevoir une interaction avec quelqu'un en s'installant dans le chalet bien au chaud.

A bientôt pour reparler de ce chalet, de façons de le construire, des bons petits plats qu'on pourra faire mijoter, des plantes qu'on va pouvoir y faire pousser, des pelures de vêtement qu'on va pouvoir enlever, ...