mercredi 28 juin 2017

Toute l'intensité d'un "Bonjour" inspiré par nos amis les chiens

Le 2ème des 10 gestes reconnaissance au quotidien que j'ai proposés sur ce blog est "Bonjour" qui peut se dire et/ou s'exprimer par des gestes corporels diverses.

Nos amis les chiens combinent généralement plusieurs gestes quand ils accueillent leur maîtresse ou maître : aboiement, la queue qui frétille, le corps qui se frotte aux jambes, éventuellement en position sur les deux pattes de derrière et les deux pattes de devant posées sur les cuisses ou la poitrine (en fonction de la taille du chien) quand la maîtresse ou le maître autorise ce geste. Beaucoup de chiens sont d'humeur assez égale et réserve cet accueil de manière inconditionnelle.



Imaginez-vous dire bonjour de la sorte à vos congénères ! Imaginez-vous recevoir un tel accueil !

Vous qui avez un chien dans votre vie, j'imagine que l'accueil que vous réserve votre chien vous procure beaucoup de bien-être, peut vous remonter le moral s'il est en berne, vous donne peut-être envie de jouer avec votre chien.

Je suis convaincu que mettre plus d'intention et plus d'intensité dans nos bonjours peut augmenter de manière significative notre bien-être, avec un effet contagieux sur les personnes avec qui on est en interaction. Des effets positifs aussi au niveau professionnel car cela installe des émotions positives propices à de bonnes relations, à une meilleure créativité et à l'utilisation à plein de nos capacités intellectuelles et cognitives.

samedi 24 juin 2017

Du "Ils" au "Nous" en verbes

Mardi dernier, le 20 juin 2017, j'ai publié sur laqvt.fr, site d'actualité sur la Qualité de Vie au Travail (dont je suis le responsable éditorial) l'article Se saisir du « nous » plutôt que rester bloqué sur le « ils ».
Il s'agissait de prendre conscience que dans le monde du travail, on est quelques fois figé sur une posture considérant l'autre ou les autres comme responsables (ou coupables) de problèmes auxquels on est confronté. Avec des émotions négatives à la clé, des impacts négatifs sur l'efficacité, la qualité et le relationnel. La personne ou la partie incriminée, pouvant elle aussi se figer sur une posture ne favorisant pas la résolution du problème, on tourne en rond dans un cercle vicieux.

J'invite dans cet article à reformuler les pensées et les discours, en chassant les "Ils" et en reformulant avec le "Nous" qui amène à la coopération, à résoudre les problèmes ensemble, à (ré)intégrer des parties prenantes dans la recherche de solutions, en se (re)donnant le pouvoir d'agir.

Sur ce blog dédié au bonheur, je propose aujourd'hui d'élargir le propos aux autres sphères de vie; et puisque j'ai intitulé mon blog "Les verbes du bonheur", j'ai conçu un schéma centré sur des verbes pour chacune des configurations "Ils" et "Nous".
Ces verbes sont "Penser", "Parler", "Faire", "Vivre" et "Reconnaître". J'ai ajouté le verbe "Apprécier" pour l'associer au verbe "Reconnaître" dans la 2ème configuration.

Le voici ci-dessous :


vendredi 23 juin 2017

Regard et Symétrie Des Attentions

La regard constitue (avec le sourire) le premier de 10 gestes de reconnaissance au quotidien que je promeus depuis quelques mois.

La semaine dernière, j'ai publié sur www.laqvt.fr un diaporama et une vidéo animée sur le thème de la Symétrie Des Attentions (SDA - ou attention réciproque). Il s'agissait de prendre conscience des enjeux de la symétrie des attentions dans le milieu du travail.

La SDA a aussi bien entendu tout son sens dans les autres sphères de vie pour se sentir mieux dans ses relations à autrui, pour faire circuler plus amplement et plus justement de la reconnaissance, pour amplifier les solidarités, les actes altruistes, pour donner plus de foi dans notre potentiel d'humanité, pour cultiver des cercles vertueux. Et tout cela peut partir d'un regard, le départ d'une communication qui va aider à comprendre la réalité d'autrui (y compris sa santé), la perception qu'il a de cette réalité et ses besoins, attentes et aspirations les plus profondes.

Voici un photomontage que j'ai réalisé pour mettre en avant l'importance du regard dans la Symétrie Des Attentions. C'est bien la profondeur du regard qui nous aide à comprendre au mieux autrui, à percevoir ses émotions, à lui montrer toute l'attention qu'on lui porte, à l'aider à s'exprimer avec authenticité, à faire émerger sa vraie réalité, sa vraie perception et ses aspirations les plus profondes.




Le tandem de la SDA : regard + écoute

Un regard qui n'est pas toujours facile à poser, à maintenir. En effet, et en particulier dans les grandes villes où les regards ont pris l'habitude de se fuir dans les transports en commun, les ascenseurs, la foule, ... peut-être que croiser un regard et stationner les yeux dans les yeux est devenu peu commun.

Voici une expérience menée avec des couples qui devaient maintenir leur regard mutuellement. Une expérience à la fois touchante et troublante :



Expérience : des couples se regardent dans les... par tuxboard

jeudi 8 juin 2017

Aujourd'hui, 8 juin 2017, fêtez vos meilleurs amis !

Aux USA, le « Best Friends Day » est une tradition chaque année le 8 juin. Cet événement annuel permet à chacun de manifester son amitié auprès de ses meilleurs amis. Cette tradition se répand dans les autres pays, et j'y vois une merveilleuse opportunité de se saisir des deux leviers les plus puissants du bonheur : la qualité des relations et la gratitude.

Le levier le plus puissant du bien-être psychique, tel qu'il a été étudié par la psychologie positive est la qualité des relations et surtout la culture de relation de proximité où chacune des personnes engagées dans le relation le fait avec authenticité, dans la confiance et le lâcher prise.
Il est à noter que, statistiquement et en moyenne, la relation amicale apporte plus de bien-être psychique que la relation conjugale (parce que statistiquement, on prend en compte les relations conjugales épanouissantes et celles qui ne le sont pas, voire qui créent de la souffrance). Par contre, une relation conjugale épanouie est au sommet de la pyramide de satisfaction des relations.

Le deuxième levier est celui de la gratitude. J'ai écrit de nombreux articles sur le sujet qui reprennent les enseignements de la psychologie positive. La gratitude, c'est vraiment gagnant-gagnant :

  • ça fait du bien pour celui qui exprimer la gratitude. Car avant de l'exprimer, il la ressent : c'est une émotion positive
  • ça fait (potentiellement) du bien à celui qui la reçoit; le "potentiellement" est le petit bémol qu'il faut prendre en compte : certaines personnes se sentent mal à l'aise à recevoir de la gratitude
Toujours d'après les études menées en psychologie positive, la pratique de gratitude la plus intense est d'écrire une lettre de gratitude et d'aller la lire et la remettre au bénéficiaire.

Donc, ce 8 juin est une opportunité d'activer ces deux leviers, par exemple en écrivant une lettre à votre meilleure amie ou meilleur ami (au pluriel aussi) et d'aller lui la lire.

 

jeudi 11 mai 2017

Un anniversaire, des mises en lumière

Une fois n'est pas coutume, voici un billet très personnel.
En ce matin un peu particulier me vient une succession de pensées.
La première est de raccrocher cette journée au mot de ma semaine "Lumière", tiré au hasard dans un sac de 52 galets qui accompagnent la vie de mon épouse et de moi-même pendant un an.
N'est-il pas singulier de tirer le mot "lumière" la semaine du jour de son anniversaire ? Voilà donc quelle fut ma première pensée du matin.

Et si indéniablement la lumière va être dirigée ce jour par plusieurs personnes à mon attention - à défaut de celle du soleil - je me suis fait la réflexion "Que fais-je de cette lumière ?".

Alors bien entendu, une partie de cette lumière, je vais l'absorber comme je le fais habituellement chaque année à la même date, un peu comme un objet de couleur sombre (qui n'est pas à l'image de mon humeur, fort heureusement) qui absorbe la lumière, une lumière qui chauffe, voire qui réchauffe.

Une autre partie de cette lumière est réfléchie façon miroir, en expression de gratitude en direction de celles et ceux qui m'apportent diversement leurs attentions en cette journée.

Et cette année, une lumière s'est éclairée dans mon esprit qui m'invite à rediriger une partie de la lumière dans une autre direction, et aussi en gratitude : vers celle et celui qui m'ont donné la vie ce même jour il y a 56 ans. Celle et celui qui m'ont donné ensuite 2 sœurs par la même opération qui n'est pas que du saint esprit. Celle et celui qui ont contribué à ma solidité, aussi à ma fragilité et ce faisant aussi en partie à ma solidité par les bienfaits de la résilience. Celle et celui qui ont donné de l'énergie et du cœur pour m'aider à construire une partie de ma vie, avec une pensée plus appuyée pour ma mère qui m'a accompagné plus longtemps à la construire.



La lumière particulière donc cette année à laquelle je n'avais jamais pensé en mon jour d'anniversaire : la gratitude envers mes parents. A 56 ans, il était temps d'y penser le jour de mon anniversaire, d'en faire une évidence de jour d'anniversaire ! Malheureusement trop tard pour le leur exprimer de leur vivant en mon jour d'anniversaire. Mais ce qui importe ... c'est que cette journée soit lumineuse, avec la lumière qui diffuse dans toutes ces directions.