dimanche 15 septembre 2019

Une date clé pour la planète : lundi 23 septembre 2019 ?


A l'initiative d'António Guterres, Secrétaire général de l'ONU, le sommet action climat 2019 est organisé à New-York lundi 23 septembre 2019.

"Ce sommet constituera une étape déterminante dans la coopération politique internationale et incitera de vastes mouvements de soutien au cœur de l’économie réelle. Ensemble, ces évolutions enverront des signaux politiques et commerciaux puissants et donneront un nouvel élan ... nécessaire pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris et les Objectifs de développement durable."

Dans un discours du 10 septembre 2018 (traduction automatique en français), le Secrétaire général de l'ONU a alerté sur la lenteur avec laquelle les pays concrétisent leur engagement par rapport à l'Accord de Paris. L'objectif est de "maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2°C, et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette hausse à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels".

L'année dernière, presque jour pour jour, le Secrétaire de l'ONU avertissait de l'urgence et évoquait un cap à court terme pour changer réellement les politiques et comportements :
« Si nous ne changeons pas de cap d'ici 2020, nous risquons de passer à côté de l'essentiel qui fait que nous pouvons éviter un changement climatique galopant, avec des conséquences désastreuses pour les populations et tous les systèmes naturels qui nous font vivre. »
Avec notamment les incendies dans les forêts amazoniennes et sibériennes, cette urgence est objectivement renforcée. Un nouveau rapport du GIEC devrait donner de nouvelles informations sur l'évolution du réchauffement climatique et des préconisations. Espérons qu'il prendra en compte au mieux les inquiétudes de chercheurs travaillant sur les effets du dégel du permafrost (cf mon article précédent Le papillon, la serre et le permafrost (ou pergélisol))

Ce faisant, António Guterres s'adressait aux Etats, mais aussi aux citoyens, en insistant sur la participation des jeunes et des femmes :
"Il est impératif que la société civile - les jeunes, les groupes de femmes, le secteur privé, les communautés de foi, les scientifiques et les mouvements populaires du monde entier - appellent leurs dirigeants à rendre des comptes".

L'initiative de Bill De Blasio, maire démocrate de New-York, et de l'administration scolaire de la ville fait écho à cela : ils ont donné leur feu vert pour que les élèves des écoles s'absentent de leur classe pour aller participer à la grande manifestation qui aura lieu le vendredi 20 septembre 2019 ; manifestation emmenée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. Un potentiel de plus d'un million d'élèves.

Ces deux événements sont organisés dans le cadre d'une semaine internationale sur le climat qui aura lieu du vendredi 20 septembre au vendredi 27 septembre 2019. Le vendredi 20 septembre centré sur les jeunes de tout age.

En France, des événements auront lieu les vendredi 20 et samedi 21 septembre 2019 sur l'ensemble du territoire. L'organisation Greenpeace propose une page internet pour connaître les lieux de ces manifestations.

On ne sait pas forcément comment participer au changement climatique et plus globalement au développement durable au-delà de manifester. Je vous invite à consulter deux guides très concrets élaborés par les Nations Unis pour quelques pistes d'actions, y compris quand on a tendance à rester dans son fauteuil :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire