jeudi 3 février 2022

Respecter (21)


Cela faisait un petit moment que je n'avais pas consacré un article à un verbe du bonheur.

L'actualité de la sortie récente du film Presque de et avec Bernard Campan et Alexandre Jollien me fait écrire sur le verbe "respecter" évoqué par Bernard Campan dans la vidéo en lien. Il renvoie à l'étymologie du mot "Respectare" et au sens qu'il lui donne : "Voir une deuxième fois, ne pas s'arrêter au premier regard qu'on porte. Porter un regard plus libre, plus humain sur les autres et sur soi-même".

Après une petite recherche sur le verbe "respecter" et aussi sur "respect", deux mots qui me parlent particulièrement, notamment en lien avec mes travaux sur la bienveillance, j'ai pris conscience en quoi "respecter" est très pluriel, un peu comme le mot "bienveillance" et que selon la façon dont on l'utilise et on le saisit il peut être guidant ou urticant.

mercredi 19 janvier 2022

La bienveillance pour aider à progresser - Chronique sur la Bienveillance - Episode 42

 


Vous voulez suivre l'actualité de ce blog ? Abonnez-vous ! 

Voici le 42ème épisode de mes chroniques sur la bienveillance inspirées de l'actualité dans le cadre de mon travail de modélisation d'une Société de la Bienveillance.
Cette chronique m'a été inspirée par le croisement de 3 sources :

Gilles Dupuis et Jean-Pierre Martel, chercheurs québécois en psychologie ont élaboré cette définition que j'ai l'habitude de qualifier de lumineuse depuis que je l'ai découverte en 2010 :

samedi 15 janvier 2022

Y'a d'la joie dans la bienveillance ! - Chronique sur la Bienveillance - Episode 41

 


Vous voulez suivre l'actualité de ce blog ? Abonnez-vous ! 

Voici le 41ème épisode de mes chroniques sur la bienveillance inspirées de l'actualité dans le cadre de mon travail de modélisation d'une Société de la Bienveillance.
Cette chronique m'a été inspirée par le livre Le miracle Spinoza de Frédéric Lenoir, et particulièrement par l'extrait suivant :

« Ces sentiments positifs pourront susciter en elle (la personne) un nouveau désir, lequel mobilisera sa volonté pour lui donner la force de suivre sa raison » (page 208 de l'édition de 2019)

Cette citation m'a particulièrement parlé par rapport à mes travaux de modélisation sur la bienveillance et est à l'origine d'un nouveau schéma de ma conception que je présente ci-dessous :

lundi 10 janvier 2022

Comprendre - Chronique sur la Bienveillance - Episode 40

 




Vous voulez suivre l'actualité de ce blog ? Abonnez-vous ! 

Voici le 40ème épisode de mes chroniques sur la bienveillance inspirées de l'actualité dans le cadre de mon travail de modélisation d'une Société de la Bienveillance.
Cette chronique formulée principalement sous forme d'une longue pensée m'a été inspirée par mes lectures d'ouvrages sur le philosophe Baruch Spinoza, par la théorie U et par mes travaux de modélisation sur la bienveillance.

Le point de départ est la citation de Spinoza :
"Ne pas se moquer, ne pas se lamenter, ne pas détester, mais comprendre"

Elle fait écho aussi à un conte amérindien autour d'un loup blanc et d'un loup noir que je restitue ci-dessous avec mes mots :

jeudi 6 janvier 2022

La bienveillance : très envie de ne pas chercher à emmerder - Chronique sur la Bienveillance - Episode 39

 


Vous voulez suivre l'actualité de ce blog ? Abonnez-vous ! 

Voici le 39ème épisode - de mes chroniques sur la bienveillance inspirées de l'actualité dans le cadre de mon travail de modélisation d'une Société de la Bienveillance.
Cette chronique qui vous semblera probablement plus politique que d'habitude m'a été inspirée par la phrase suivante qui tourne en boucle dans les médias depuis hier et sur laquelle je ne m'arrête pas au même endroit.

Cette phrase a été tenue par le chef d'Etat qui s'est exprimé, dans un drôle d'état selon moi :

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie"

Qu'un chef d'Etat utilise un mot cru, honnêtement - et là je pourrais évidemment utiliser une expression crue moi aussi faisant référence aux attributs masculins par exemple - cela ne m'a fait ni chaud, ni froid.

En revanche, mon cheminement vers plus de bienveillance dans mon attitude et dans la société dans laquelle nous vivons a suscité de la tristesse et une indignation modérément intense sur d'autres mots de la phrase et sur la tonalité telle que je la reçois : 

lundi 3 janvier 2022

Trop bienveillant ? - Chronique sur la Bienveillance - Episode 38

 

Vous voulez suivre l'actualité de ce blog ? Abonnez-vous ! 

Voici le 38ème épisode - et le 1er de 2022 - de mes chroniques sur la bienveillance inspirées de l'actualité dans le cadre de mon travail de modélisation d'une Société de la Bienveillance.
Cette chronique m'a été inspirée par un ensemble de réflexions que j'ai pu entendre sur la bienveillance qui portent selon moi à confusion et peuvent la rendre inopérante ou inaudible.

La bienveillance n'est pas une courbe en cloche

Dans ma 29ème chronique intitulée Des sacrifices bienveillants qui nous libèrent, j'ai présenté une courbe en cloche concernant nos besoins essentiels (notamment matériels). La voici :

vendredi 31 décembre 2021

2022, une année pour créer/renforcer l'amour et la bienveillance

 


Pour aller vers une société de la bienveillance, la bienveillance s'investit de multiples manières, dans les différentes sphères de vie. C'est ma conviction.

ET une seconde conviction, qui se conjugue avec la première, c'est qu'il est pertinent, efficace, cohérent de consacrer beaucoup d'attention et de soin - en premier lieu -  aux personnes qui nous sont proches, et bien sûr à son âme sœur. Une attention particulière à la façon dont on se parle, s'écoute, se considère, s'apprécie, se valorise, se protège mutuellement. A l'inverse d'une tendance malheureusement trop fréquente où, une fois la période initiale de séduction derrière soi, on se met progressivement à parler crument voire mal à l'autre. Comme un venin en intraveineuse qui fabrique une maladie chronique et dégénérative voire mortelle du couple.

Plus de bienveillance à l'intérieur du couple, notamment sur la façon de se parler, donne énormément de solidité à la relation, outre le fait bien sûr, que cela génère des émotions positives et donc du bien-être et de la joie de vivre à deux et au-delà.

Bonne année 2022 à vous qui suivez mes articles sur lesverbesdubonheur.fr