samedi 30 mars 2013

Apprécier, un levier puissant du bonheur (5)

Grâce à la lecture du livre "Merci !" de Robert Emmons, le spécialiste mondial de la gratitude, j'ai pris conscience de l'importance primordiale de ce verbe pour le bonheur.

"Apprécier" vient du latin "appretiatus", signifiant : évaluer le prix.

Apprécier a un préalable : la prise de conscience. Apprécier un bon moment par exemple, nécessite de laisser la place à ses sens et à ses pensées.


Quelles sont les vertus de l'appréciation ?

  • elle peut conduire à une émotion de gratitude qui pourra déboucher sur l'expression de la reconnaissance quand l'objet de l'appréciation peut être attribuée à quelqu'un,
  • du fait du développement de la gratitude, elle améliore la qualité des relations interpersonnelles,
  • elle permet de multiplier les occasions de ressentir des émotions positives qui peuvent nourrir notre mémoire émotionnelle,
  • la vie nous paraît de ce fait plus riche, plus remplie,
  • plus nous apprécions, moins nous focalisons sur les évènements désagréables,
  • et puis, tout simplement ... l'appréciation nous donne des moments de plaisir et de bonheur.
Prendre le temps d'apprécier quelque chose ou quelqu'un nous permet de donner une valeur à ce qu'on ne voyait peut-être même pas avant mais qui était dans notre vie, un peu en transparence ou en implicite.

J'exprimais dans les vertus de l'appréciation que notre vie nous paraît plus riche. Elle l'est effectivement puisqu'elle nous permet de donner de la valeur à des évènements et à des personnes qui participent à notre vie.

 L'accélération du temps est probablement l'obstacle le plus important à l'appréciation.

Vivre des moments en pleine conscience peut contribuer à (re)mettre ce verbe dans notre quotidien.

Alors, prenons le temps de l'appréciation, en espérant que vous ayez apprécié ce présent billet pour votre bonheur et le mien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire