vendredi 8 mars 2013

Journée de la femme : être, naître, connaître et reconnaître (3)

En ce jour de la journée de la femme, je vous propose quelques mots sur 4 verbes qui me viennent à l'esprit en lien avec cette journée.


Etre

Etre ce que l'on est et ne pas être ce que l'on n'est pas. Voilà toute la difficulté d'un être humain, à la fois vis-à-vis de lui-même et vis-à-vis des autres.C'est d'autant plus vrai pour une femme car la société et les hommes ne leur donnent pas toujours le droit d'être ce qu'elles sont, et de ne pas être ce qu'elles ne sont pas. Chacun pourra trouver des situations correspondant à ce que je viens d'énoncer.

Naître

Dès leur naissance, les femmes apprennent à travers différents comportements du monde extérieur ce qu'elles peuvent ou ne peuvent pas être, ce qu'elles doivent ou ne doivent pas être. Et soyons honnêtes, sur le chapitre restriction, elles sont plutôt largement mieux servis que les hommes.
Naître femme dans certains pays n'est pas vu comme une chance pour la famille et du point de vue du bonheur, ce n'est pas un cadeau de naître en s'apercevant qu'on n'est pas un cadeau pour les autres.

Connaître

Verbe constituant nettement un préalable au verbe suivant. En effet, comment reconnaître si on ne prend pas le temps de connaître, de s'intéresser, de comprendre, de partager ...

Reconnaître

L'être humain a besoin de reconnaissance. La femme a besoin de reconnaissance, d'autant plus quand il semble normal qu'elle réalise plein d'activités dans la sphère familiale.
La reconnaissance est à la fois le carburant pour ce qui ne peut pas toujours être impulsé par une motivation intrinsèque et à la fois le mouvement qui permet de faire bouger les lignes et réenvisager les rôles.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire